dimanche 21 mai 2017

Lauréat(e) du Prix Social Bd (SES en bulles) 2017

   Le prix Social Bd est un prix des lycéens décerné à une bande dessinée abordant des questions socioculturelles, économiques ou politiques. Il existe depuis deux ans en Bretagne. Pour la première année l'association SES en bulles a pu mener son projet jusqu'au bout en organisant aux Champs libres de Rennes un après-midi d'animation sur la bande-dessinée et la remise du prix.

   Ce jeudi 18 mai 2017, devant une salle de conférence investie par 350 lycéens et professeurs, l'après-midi s'est déroulé en trois temps forts :

1- une animation sur la Bd par les dessinateurs Lomig et Zanzim qui travaillent à l'atelier Pepe Martini de Rennes (collectif réunissant une douzaine de dessinateurs). Parmi les albums récents de ces deux passionnés, on peut citer Le cas Fodyl (Lomig) et L'île aux femmes (Zanzim).

Résultat de recherche d'images pour "le cas fodyl lomig"     Résultat de recherche d'images pour "l'ile aux femmes zanzim"

   Les deux dessinateurs ont dessiné en direct avec caméra projetant sur grand écran la progression de leur travail : effet assuré ! Voici le magnifique résultat :

Aucun texte alternatif disponible.
Dessin de Lomig et Zanzim, Champs libres de Rennes

2- une table ronde avec Blandine Métayer, comédienne et coadaptatrice de son seule en scène Je suis top ! en bande-dessinée, ainsi que Bast et Ferenc, les deux auteurs de Doigts d'honneur.

 Résultat de recherche d'images pour "je suis top bd"    Résultat de recherche d'images pour "doigts d'honneur bd"

3- la remise du prix suivie d'une séance de dédicaces avec échanges entre les auteurs et les élèves.


   Parmi les six albums en compétition cette année (Je suis Top !, Doigts d'honneur, L'essai, Zaï, Zaï, Zaï Zaï, La menuiserie, Love story à l'iranienne), c'est Je suis top ! de Blandine Métayer, Véronique Grisseaux et Sandrine Revel qui remporte le prix d'une courte tête devant l'album de Fab Caro. Cet album met en lumière les inégalités hommes-femmes persistantes dans la société française et en particulier dans le monde de l'entreprise. Blandine Métayer, tout comme les auteurs de Doigts d'honneur, a insisté sur le fait que le féminisme est un humanisme et que ce combat, en France, en Égypte et dans de nombreux pays, a besoin d'être soutenu par la jeunesse.

   Tous les auteurs présents ont manifesté une très grande simplicité, disponibilité et  générosité dans leurs interventions et leurs échanges avec les lycéens et organisateurs de cet événement. Un grand moment de partages autour du neuvième art et des problématiques sociétales.


Raphaël (membre de l'association SES en bulles)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire